100% santé : Le ROF dénonce l’absence de concertation et demande un calendrier détaillé des négociations Espace presse


Communiqué de presse, le 19 juin 2023

 

100% santé : Le ROF dénonce l’absence de concertation et demande un calendrier détaillé des négociations

L’accord du 100% santé a été signé par le ROF en juin 2018. Il a été prévu que cet accord soit renégocié avec le ministère de la Santé et de la prévention au cours de l’année 2023.  

Le ministre, lors du comité de suivi du 100% santé du 18 avril, a précisé à l’ensemble des organisations présentes, un démarrage des négociations au cours des 2e et 3e trimestres 2023.
Le ROF sollicite depuis plusieurs semaines, les services du ministère de la santé pour obtenir un calendrier détaillé de négociation.

Lors d’une réunion mercredi 31 mai, le cabinet du Ministre de la Santé et de la Prévention, a précisé que les négociations sur le 100% santé en optique ne démarreraient pas avant septembre.

Pourtant, moins d’une semaine après, mardi 6 juin, avant même que la concertation ne débute, un projet de texte prévoyant la mise en place « d’un dispositif de rémunération complémentaire incitative pour favoriser l’offre 100% santé », a été publié au JO.      
              
Avec cette publication, les syndicats ne disposent plus que de 20 jours pour faire part de leurs remarques.

Sans se prononcer sur le bien-fondé de ce type de dispositif, le ROF dénonce la méthode de négociation retenue et les contraintes de délai imposées par les services du ministère de la Santé.

L’absence de visibilité à date sur un planning de sessions de travail et la publication d’un projet de texte sans concertation préalable sur son contenu, ne constituent pas des garanties d’une négociation sereine et dans le respect des professionnels de santé que sont les opticiens.
L’accès aux soins visuels pour tous les Français, objectif principal de l’accord 100% santé, nous semble mériter une véritable anticipation des concertations pour permettre un travail approfondi.

Nous refusons de négocier dans les conditions fixées par l’administration et demandons au ministre l’ouverture d’une négociation globale sur le 100% santé et plus largement sur l’amélioration nécessaire de l’accès aux soins visuels.


- Lu 862 fois