Créer les conditions d’une concurrence loyale au service de l’image des opticiens

Temps de lecture : 3 min

  • Conformité
  • Déontologie

Définir et faire respecter l’éthique et la déontologie

Nombreuses sont les professions de santé a disposer d’un ordre professionnel, mais pas les opticiens-lunetiers, professionnels de santé sans organe de contrôle et de sanction des manquements aux règles d’exercice de la profession.

Une situation préjudiciable entre opticiens car la concurrence déloyale d’un confrère qui ne respecte pas les règles n’est contrôlée que par les pouvoirs publics donc à travers des procédures longues et pas toujours pertinentes dans les sanctions appliquées.

Le second préjudice est en termes d’image que ce soit de la part d’autres professionnels, du grand public ou des OCAM.

Le ROF conscient que la majorité des opticiens-lunetiers intègres, pâtissent du comportement peu vertueux d’une minorité, a décidé d’avancer efficacement sur ce sujet en proposant des règles professionnelles au ministère de la Santé.

Solution de conformité : un système de traçabilité maîtrisé par les opticiens

En parallèle des règles professionnelles, la lutte contre la fraude et la restauration de l’image professionnelle passe également par des enjeux d’équilibre et de sécurité des relations des opticiens avec les OCAM, les plateformes et les réseaux de soins.

C’est la raison pour laquelle le ROF a entrepris en 2024 un projet ambitieux visant à renforcer la sécurité et la transparence dans la filière de l’optique-lunetterie à travers la mise en place d’une solution de conformité basée sur la technologie blockchain (ouverte et accessible à tous les acteurs de la filière : verriers, OCAM, opticiens). Elle sera opérationnelle en septembre 2024.

  • Enjeux politiques, de lutte contre la fraude et d’intégrité respectées par l’ensemble des acteurs de la filière,
  • Enjeux d’image en créant un a priori positif de respectabilité,
  • Enjeux techniques d’automatisation et de fiabilité des processus, car l’optique porte sur des volumes très importants,
  • Enjeux économiques, par une accélération du paiement des factures et du temps libéré pour l’opticien et les OCAM du fait de contrôles de conformité a posteriori aléatoires et automatisés,
  • Enjeux juridiques, où l’accès aux données de santé doit respecter les règles européennes et nationales d’accès et de sécurité (RGPD, secret médical et professionnel, cybersécurité, etc.).

Le ROF souhaite réunir l’ensemble des acteurs de la filière autour de cette solution. Nous croyons fermement en une collaboration de tous les acteurs de la filière optique. Ensemble, nous pouvons faire de la blockchain un outil incontournable de la filière, assurant ainsi un avenir plus sûr et plus transparent pour tous.

La mise en place de cette solution de conformité basée sur la blockchain marque une étape cruciale dans l’évolution de notre profession. En renforçant la sécurité et la transparence des transactions, nous affirmons notre engagement envers nos patients et notre volonté d’affirmer notre responsabilité, une des valeurs fondamentales du ROF.